Élections européennes : bref panorama des résultats

Au cours du mois de mai, Lighthouse Europe a consacré une série d’articles aux élections européennes afin de comprendre le fonctionnement du Parlement européen et les enjeux qui entourent cette période électorale : 

o  1/3 – Comment les députés européens sont-ils élus et quelles sont leurs fonctions ?

o  2/3 – Les groupes politiques européens au sein du Parlement

o  3/3 – Les acteurs du numérique au cœur des élections européennes

Au lendemain du scrutin, Lighthouse Europe propose un bref panorama des résultats aux niveaux européen et national

 

  • Résultats au niveau européen[1]

Les élections européennes de mai 2019 ont été marquées par une hausse de la participation des citoyens50,9% des Européens ont voté pour élire leurs représentants au Parlement européen contre moins de 43 % lors des deux dernières élections, en 2009 et 2014.

Comme l’avait laissé entendre une majorité d’élections nationales au sein des États membres de l’Union européenne (UE), les groupes politiques traditionnels de gouvernement ont fait face à la défiance des citoyens. Ainsi, le Parti Populaire Européen (PPE) a obtenu 177 sièges (contre 221 en 2014) et l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (S&D) 149 sièges (contre 191). Au contraire, l’Alliance des démocrates et libéraux pour l’Europe (ALDE) et ses futurs alliés – dont la liste française Renaissance du parti présidentiel La République en Marche (LRM) – ont obtenu 107 sièges soit 40 supplémentaires par rapport au précédent scrutin européen. Les Verts/Alliance libre européenne (Verts/ALE) se placent en quatrième position avec 69 sièges (contre 50 en 2014). Les Conservateurs et Réformistes européens (ECR) et l’Europe des Nations et des Libertés (ENL) ont obtenu respectivement 62 et 58 sièges. Si l’Alliance européenne des Peuples et des Nations lancée par Matteo Salvini parvient à s’organiser, ce groupe politique européen pourrait constituer la quatrième force du Parlement européen. 

Crédits photo : Parlement européen

Ces résultats sont cependant provisoires et la répartition des députés européens au sein du Parlement dépendra de la constitution des nouveaux groupes politiques européens

La progression des écologistes et de l’extrême droite engendre l’émiettement des groupes politiques européens qui devront s’organiser et s’entendre afin de constituer une majorité à même d’exercer leurs pouvoirs législatif, budgétaire et de contrôle. 

 

  • Quelques résultats nationaux[2]

En Allemagne, les conservateurs (CDU-CSU) obtiennent 28,90 % des suffrages, suivis par les Verts (20,50 %) et les sociaux-démocrates (SPD) qui obtiennent 15,80 % des sièges.  

 

Au Royaume-Uni, le Parti du Brexit (Brexit Party) de Nigel Farage arrive en tête du scrutin avec 31,69 % des votes en sa faveur. Les libéraux-démocrates (Liberal Democrats) se placent en seconde position avec 18,53 %, évinçant ainsi les partis traditionnels. Les travaillistes (Labour Party) n’obtiennent que 14,08 % des suffrages exprimés et les conservateurs (Conservative and Unionist Party) 8,68 %. Les verts (Green Party) ont quant à eux récolté 11,10 % des votes britanniques.

 

Au niveau français, le parti présidentiel, LRM, est devancé par le Rassemblement national (RN) qui obtient 23,31 % des votes contre 22,41 %. Europe écologie-Les verts crée la surprise en remportant 13,47 % des suffrages exprimés au détriment des Républicains (LR) - Union de la droite et du centre (8,48 %). 

 

34,33 % des Italiens ont voté pour la Ligue (LN) d’extrême droite de Matteo Salvini. Le Parti démocrate (PD) se constitue en unique force d’opposition en obtenant 22,69 % des votes, dépassant ainsi le mouvement des 5 étoiles (M5S) qui ne remporte que 17,07 %. 

 

En Espagne, le Parti socialiste (PSOE/PSC) remporte 32,84 % des suffrages exprimés. Les conservateurs du Parti populaire (PP) arrivent en deuxième position avec 20,13 % des votes, suivis par les centristes de Ciudadanos (C’s) avec 12,17 %. 

 

  • Prochaines étapes

o  27 mai : Début des négociations relatives à la formation des groupes politiques européens

o  20-21 juin : Tenue du Conseil européen réunissant l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement

o  02-04 juillet : Première session plénière ; élections du Président de Parlement européen et des Présidents de commissions du Parlement ; validation des portefeuilles des commissions parlementaires

o  Mi-juillet : Désignation du Président de la Commission européenne issu de la coalition gagnante au Parlement européen

o  Été : Annonces des commissaires européens désignés par chaque État membre

o  Septembre/octobre : Auditions et élection des commissaires européens par le Parlement européen 

o  Novembre : Début du mandat de la Commission européenne

 

 

Par Thara Safi Couplet

 

Élections européennes : bref panorama des résultats en PDF


[1]Résultats du 28.05.2019, Site du Parlement européen

[2]Résultats du 27.05.2019, Site du Parlement européen